public|spip|ecrire:vous_etes_ici public|spip|ecrire:accueil > ERASMUS+ > I-TALC > Présentation du projet
public|spip|ecrire:par Lahachmi Mechkouk
public|spip|ecrire:publie 2 avril 2015

Présentation du projet

I-TALC (Innovative Technologies for Active Language Class)

Visitez le site Internet du projet en anglais en cliquant sur la carte ci-dessous :

Notre établissement est impliqué dans un projet européen Erasmus Plus. Celui-ci va durer trois ans, de septembre 2014 à août 2018

Le partenariat regroupe huit établissements d’enseignement secondaire situés en France (pays coordinateur), Ancienne République Yougoslave de Macédoine, Espagne, Grèce, Lituanie, République Tchèque, Roumanie et Turquie.
Tous ces établissements comptent parmi leur public beaucoup d’élèves d’origines ethniques et culturelles diverses. Bon nombre de ces jeunes viennent de familles défavorisées avec de faibles possibilités pour apprendre, voyager ou s’auto-éduquer.

Ces élève manquent de motivation et ont de faibles compétences en compréhension et expression orale en langues étrangères d’une part. D’autre part, ils ignorent que ces compétences représentent un atout majeur sur le marché du travail.

Le partenariat vise à améliorer la qualité et la pertinence de notre enseignement en offrant aux élèves concernés des cours de langues plus attrayants, qui intègrent des pratiques pédagogiques innovantes grâce à l’introduction des technologies nouvelles. Concrètement il s’agit d’un travail collaboratif entre enseignants européens.

L’objectif principal est de favoriser une plus grande implication des élèves en cours, leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires en compréhension et expression orale en langues étrangères afin de favoriser aussi bien leur formation tout au long de la vie que leur insertion et mobilité professionnelles futures.

Pour mettre en œuvre notre partenariat et atteindre nos objectifs, nous avons partagé les tâches entre nous selon l’expérience et l’expertise de chacun. Nous avons convenu de comparer nos méthodes, d’échanger nos pratiques et notre savoir-faire, d’élaborer ensemble des séquences pédagogiques et des outils d’évaluation afférents.
En outre, un atelier TICE de cinq jours sera organisé pour les enseignants européens en Lituanie en Mars 2015. Trois enseignants de chaque organisme partenaire y assisteront afin d’apprendre à utiliser divers outils TICE (Evernote, Blendspace…) et différentes approches de formation numérique : la création d’histoires numériques (Storybird, Storyjumper) ; l’utilisation des images, des vidéos, des animations flash, des smartphones et tablettes numériques ; la création et la mise en œuvre d’un modèle de classe renversée (flipped classroom) ; la diffusion des séquences pédagogiques et des outils créés sur le site Web du projet construit à cet effet :
http://i-talc.eu/

De plus, quatre réunions transnationales seront organisées en Grèce, Roumanie, Turquie et France. Ces réunions offriront aux enseignants impliqués dans le partenariat non seulement la possibilité d’observer des classes à l’étranger, mais aussi l’opportunité de donner eux-mêmes des cours innovants aux élèves locaux et recueillir leur feedback. En outre les enseignants auront ainsi l’occasion de pratiquer les langues étrangères et se familiariser avec la diversité culturelle en Europe.

En ce qui concerne nos élèves, nous allons tout d’abord effectuer des tests de positionnement préliminaires afin d’évaluer leur niveau et leurs compétences en compréhension et expression orales. Selon les résultats, nous formerons des groupes de compétences auxquels nous proposerons des activités adaptées à leurs besoins dans le cadre d’un travail collaboratif. Ces activités feront appel à l’utilisation des nouvelles technologies qu’ils manipuleront eux-mêmes afin d’acquérir des nouvelles compétences dans ce domaine. Nous leur proposerons également des sujets et des tâches liés aussi bien au monde réel qu’à leur environnement immédiat. Enfin, ils effectueront trois séjours linguistiques de douze jours chacun, qui seront organisés dans trois différents pays partenaires. Lors de ces rencontres européennes, nos élèves seront mis en situation de communication authentique avec d’autres jeunes européens de leur âge, ce qui leur permettra de développer l’esprit d’équipe, le sens des responsabilités, d’élargir leurs horizons culturels, de tisser des liens d’amitié et d’accepter les différences.
Un autre avantage pour nos élèves, et non des moindres, est celui de permettre à ceux qui sont âgés de 14 ans et demi et plus, d’effectuer des stages de courte durée, 5 à 60 jours, voire d’effectuer une partie de leur scolarité allant de 61 jours à plusieurs mois au sein d’un établissement partenaire.
Pour assurer l’efficacité de notre stratégie, divers outils d’évaluation seront élaborés et utilisés. La communication entre les différents partenaires impliqués par le biais de Skype, Yahoo et Prezi sera fréquente pour assurer le meilleur suivi des activités programmées dans le cadre de notre partenariat. Pour diffuser nos résultats, nous créerons une page Facebook et un groupe Yahoo. Toutes nos productions seront partagées librement sur le site internet du projet afin que les apprenants et les enseignants de langues en Europe et partout dans le monde puissent les utiliser et nous faire part de leurs commentaires et suggestions. Pour pérenniser notre partenariat, nous avons convenu de poursuivre notre coopération au-delà des trois années du projet grâce au portail E-Twinning.

Ainsi, ce partenariat permettra à nos élèves (environ quatre cents) non seulement de développer des compétences orales en langues étrangères et d’acquérir de nouvelles compétences en TICE, mais augmentera également leurs possibilités d’insertion professionnelle future. Par ailleurs, ils auront des occasions de rencontrer leurs voisins européens, de découvrir d’autres cultures européennes et présenter leur propre culture, et de construire ainsi leur citoyenneté européenne. Quant aux enseignants impliqués (près de cinquante), ce partenariat leur permettra d’innover leurs pratiques pédagogiques quotidiennes, et de rendre ainsi leurs cours plus attrayants et plus motivants pour leurs élèves.

Lahachmi Mechkouk, coordinateur du projet