public|spip|ecrire:vous_etes_ici public|spip|ecrire:accueil > S.E.G.P.A. > Comment fonctionne une SEGPA ? > Après la SEGPA ?
public|spip|ecrire:publie 3 décembre 2012

Après la SEGPA ?

Le Lycée Professionnel

A l’issue de leur scolarité en S.E.G.P.A. la majorité des élèves préparent un C.A.P. en deux ans dans un lycée professionnel.
Les orientations en lycée professionnel sont préparées second trimestre de l’année de troisième, lors de rencontres individuelles avec les familles et les élèves concernés. En avril ou mai, les demandes sont officialisées à partir d’une liste d’établissements d’accueil possibles. Certains C.A.P. offrent un accès prioritaire aux élèves de S.E.G.P.A. Pour autant, ceux-ci bénéficieront de la formation dans les mêmes conditions que tous les autres lycéens.

Le Centre de Formation d’Apprentis (C.F.A.)

Le C.F.A. prépare au C.A.P. tout comme le lycée professionnel, en deux ans, avec passation du diplôme en fin de parcours. Le diplôme est le même pour tous. Dans le cas du C.F.A., l’élève n’est plus lycéen (il sort de l’Education nationale), mais apprenti. Les démarches de recherche d’un C.F.A. incombent à la famille uniquement. Un contrat sera signé entre l’élève et sa famille, le centre de formation et le maître de formation qu’aura trouvé l’élève (indispensable : il faut commencer à chercher dès janvier, pas en juin).
L’apprenti fait alors partie du monde du travail, avec cinq semaines de congés annuels, et est payé, dans le cas d’un jeune de 18 à 20 ans, à 41 % du salaire minimum interprofessionnel de croissance (S.M.I.C.) la première année, 49 % la deuxième et 65 % la troisième, sauf accords de branche souscrits par l’entreprise.

Le Lycée d’Enseignement adapté (L.E.A.)

Pour continuer leurs études professionnelles dans des classes à effectifs réduits et avoir parfois une année de plus pour préparer leur examen. La formation est la même que celle du lycée professionnel (le L.E.A. en est un, d’ailleurs) et le diplôme se passe dans les mêmes conditions et a la même valeur.
L’orientation s’envisage avec le directeur de la S.E.G.P.A. (celui-ci peut d’ailleurs être à l’origine de la proposition) dès le mois de janvier de l’année de troisième (parfois auparavant). C’est la C.D.O.E.A. qui propose l’orientation en L.E.A., laquelle est décidée par l’Inspecteur d’académie qui affecte l’élève.
Dans notre secteur, c’est le L.E.A Martin Luther King d’Asnières qui offre sa carte des formations. Dans le Val d’Oise, le L.E.A. de Sannois propose aussi des carrières, notamment dans l’Horticulture.